Les millésimes

Si le terroir est une notion essentielle dans les appellations Fronsac et Canon Fronsac, fruit de l’harmonie du climat et des sols, le millésime d’un vin en est la plus belle expression, conférant au raisin et donc au vin, un caractère spécifique, unique et reconnaissable.

Veuillez choisir une année:

    Une année Merlot avec fruits et couleurs.
    blood glucose monitor ed and diabetes type 2
    prescription transfer coupon open free prescription discount cards

    2012, ce millésime tardif, capricieux et exigeant a mis à rude épreuve les nerfs des viticulteurs durant toute l’année avant l’heureuse délivrance des vendanges sous le soleil de septembre et d’octobre. Force est de constater que la qualité des vins est largement à la hauteur du travail minutieux et du suivi attentif du vignoble dans les grands terroirs de Saint-Emilion - Pomerol - Fronsac. Les vendanges se sont étalées sur plus d’un mois sous un temps ensoleillé et sec pour se terminer dans les tous derniers jours d’octobre.   CONDITIONS CLIMATIQUES Quelques faits marquants de la climatologie 2012 et ses conséquences : ·          Un printemps et début d’été frais et humides, une seconde partie d’été très ensoleillé, chaud (pic de chaleur les 17 et 18 août) et sec avec un déficit hydrique important (-120 mm par rapport à la moyenne trentenaire), septembre et octobre doux proches des normales saisonnières (27-28°C le 5/10). ·          Une floraison moyennement précoce fin mai (proche de 2010) et étalée. Une véraison début août, lente et étalée. ·          Les fortes amplitudes thermiques ont favorisé la concentration et la préservation des arômes dans les pellicules des raisins. ·          Des vendanges fin septembre, qui se sont prolongées sous le soleil jusqu’à la fin du mois d’octobre. Les viticulteurs ont dû réagir très vite aux changements climatiques d’un mois sur l’autre : alternance de périodes pluvieuses et fraîches et des périodes sèches et chaudes. Observation du vignoble, prophylaxie (échardage, effeuillage, éclaircissage…) selon les cas, équilibre de la charge (millerandage ou surcharge), tout a été mis en place pour le bon épanouissement de la vigne parfois agressée par le climat, et pour mener à son optimum la bonne maturation des raisins. La précocité des terroirs de Saint-Emilion – Pomerol – Fronsac a permis une bonne maturation des Merlots pour une vendange avant la dégradation climatique de la fin du mois d’octobre.   POTENTIEL DES RAISINS Tous les éléments ont été idéalement conjugués pour aboutir à un très bon résultat : ·          Des vendanges lentes jusqu’à fin octobre, ·          Une très belle qualité des Merlots, ·          Une quantité hétérogène selon les situations, ·          Des peaux épaisses indiquant une concentration en anthocyanes (pigments colorés du vin) excellente, ·          Des degrés naturels des Merlots et des Cabernets supérieurs à 12,5% vol. dans toutes les situations avec des acidités équilibrées, ·          Des concentrations en acide malique correctes (inférieures à 1g/l) indiquant une bonne maturité des raisins, ·          Des arômes fruités complexes, pas de note végétale, une bouche ronde, structurée, fraîche, douce et gorgée de fruits croquants. Le millésime 2012 a eu une gestation tumultueuse qui a demandé une attention de tous les instants. Au final, ce millésime a révélé toute la diversité et la richesse des grands terroirs, et tout le savoir-faire des viticulteurs de Saint-Emilion - Pomerol - Fronsac.   DEGUSTATION Après des vinifications longues et minutieuses, les vins s’épanouissent superbement pendant l’élevage et révèlent les nombreuses et magnifiques expressions des grands terroirs de Saint-Emilion – Pomerol - Fronsac. Les Merlots développent leurs beaux potentiels de rondeur et d’arômes de fruits mûrs. Les Cabernets Francs laissent entrevoir un bel équilibre entre souplesse, fraicheur et fruits noirs. Les Cabernets Sauvignon, concentrés, se fondent lentement. Les premiers assemblages présentent une couleur profonde, une magnifique palette de fruits mûrs et une bouche gorgée de fruits, fraîche et suave en même temps. Du plaisir à l’état brut !

    MILLESIME 2011 : un millésime d'orfèvre
    blood glucose monitor ed and diabetes type 2
    cialis 10 mgr cialis 10 mgr cialis 10 mgr
    prescription transfer coupon open free prescription discount cards
    risperdal 2 mg go risperdal consta

     

    Ce millésime exigeant a bouleversé les repères habituels obligeant les viticulteurs à s’adapter à des conditions inédites et à pratiquer un travail minutieux et inventif dans le vignoble. Force est de constater que le résultat est à la hauteur du travail accompli dans les grands terroirs de Saint-Emilion – Pomerol - Fronsac.

    Les vendanges des cabernets se sont terminées lentement en octobre, sous un soleil de plomb, ponctuant et parachevant de belle manière ce millésime imprévisible.

     

    CONDITIONS CLIMATIQUES

    Quelques faits marquants de la climatologie 2011 et ses conséquences :

    -          Un printemps et un début d’été hors normes tant en chaleur qu’en sècheresse, juillet, août, mi septembre proches des normales saisonnières, fin septembre et début octobre hors normes en chaleur (la boucle est bouclée),

    -          Un millésime marqué par un stress hydrique précoce : un déficit hydrique très important de janvier à juillet (pas de pluies de plus de 5mm avant fin juin). Conditions climatiques jamais enregistrées depuis 60 ans. Fortes chaleurs en juin et fin septembre-début octobre,

    -          Une floraison très précoce (3 semaines d’avance par rapport à 2010) et très groupée début mai, véraison fin juin. Le début du cycle de la vigne, du débourrement jusqu’à la véraison, a été le plus précoce et bref depuis au moins 20 ans,

    -          Des vendanges début septembre, environ une dizaine de jours d’avance par rapport à 2010, qui se sont prolongées sous le soleil jusque dans les premiers jours d’octobre.   L’hétérogénéité des situations ont imposé aux viticulteurs de s’adapter tout au long de l’année à ces conditions particulières en effectuant un travail dans le vignoble pour aider la vigne à supporter ces conditions climatiques contrastées et exceptionnelles (maitrise de l’enherbement, effeuillage et éclaircissage à bon escient, prophylaxie…). Un véritable travail d’orfèvre, de « sur-mesure » a été accompli pour accompagner les vignes affaiblies par la chaleur excessive, équilibrer la charge, éliminer les raisins trop « stressés », trier les grappes sur pieds et au chai, aérer les grappes...et attendre sereinement la maturité grâce aux conditions plus tempérées de l’été.

     

    POTENTIEL DES RAISINS Tous les éléments se sont idéalement conjugués pour aboutir à un très bon résultat : ·     les vendanges se sont étalées jusqu’au début du mois d’octobre sous le soleil, ·     la belle qualité des merlots et des cabernets ramassés, ·     des grains de raisins de petite taille et des peaux épaisses indiquant une concentration en anthocyanes (pigments colorés du vin) exceptionnelle, ·     des degrés naturels des merlots et des cabernets supérieurs à 12,5% vol dans toutes les situations avec des acidités équilibrées, des concentrations en acide malique très faibles (inférieur à 0,5g/l) indiquant une excellente maturité des raisins, ·     des arômes puissamment fruités dans les premiers vins. Pas de note végétale.   DEGUSTATION Les vins possèdent tous les atouts en fruits et structures pour s’épanouir pendant l’élevage. Il reste aux vinificateurs à continuer le travail d’orfèvre minutieux débuté à la vigne pour exprimer toute la complexité de ce millésime aux mille facettes. Les vins d’une couleur profonde sont gorgés de fruits rouges mûrs et d’épices. Selon les situations, la structure délicate ou plus affirmée des vins s’harmonise merveilleusement avec la fine fraîcheur de la bouche et la longue subtilité des arômes. Encore du travail de ciselage pendant l’élevage pour révéler les nombreuses et magnifiques expressions des grands terroirs de Saint-Emilion-Pomerol-Fronsac.

    prescription transfer coupon cialis coupons online free prescription discount cards

    Millésime 2010 : un style unique
    blood glucose monitor ed and diabetes type 2 ed and diabetes type 2
    prescription transfer coupon prostudiousa.com free prescription discount cards

    Après un hiver plus froid que la moyenne, la fraicheur a sévi les trois premières semaines de mai installant une floraison tardive. Le week-end de la Pentecôte (23-24 mai) a vu le retour de conditions estivales. Aussitôt, la vigne a repris rapidement sa croissance. Les toutes premières fleurs ont été visibles début juin avec une sortie de grappes normale mais la floraison a été perturbée par l’alternance de températures chaudes et froides ainsi que par quelques pluies. Le résultat donne des baies petites, des grappes assez lâches qui ont contribué au maintien du bon état sanitaire laissant présager d’un bon ratio jus-pellicule à la récolte. Les températures des mois de juillet, août et septembre, sans excès, ont été proches des normales saisonnières entrainant une véraison assez lente mais deux facteurs vont marquer profondément la qualité du millésime :     un déficit en eau de plus de 43% depuis le début de l’année (pluviométrie identique à 2005 mais avec une répartition différente)     des amplitudes thermiques journalières (différence entre la température minimale et maximale) autour de 14°C pendant tout l’été Ces conditions climatiques, enregistrées jusqu’aux vendanges, ont entraîné, d’une part, un arrêt de croissance précoce avant la véraison favorisant l’accumulation importante du sucre dans la pulpe et de tous les pigments dans les peaux et d’autre part, une préservation exceptionnelle des arômes et de l’acidité nécessaires à l’équilibre des grands vins. Aussi, à l’approche des vendanges qui se sont déroulées une grande partie du mois d’octobre, l’état sanitaire était parfait : les merlots ramassés présentaient une qualité exceptionnelle ; les grains de raisins étaient de très petite taille indiquant des rendements modérés (la récolte 2010 est inférieure de 10% par rapport à 2009) et une grande concentration ; les degrés naturels autour de 13% vol. étaient accompagnés d’une bonne acidité indiquant l’excellent fonctionnement de la vigne et le magnifique équilibre des futurs vins. Les moûts d’une couleur exceptionnelle et d’une puissance aromatique incroyable (fruits noirs et rouges) étaient marqués par la fraicheur et la souplesse des tanins (tanins à grains fins et veloutés).   La qualité est sans nul doute, comme en 2009, à nouveau au rendez-vous.  

    manufacturer coupon for bystolic forest patient assistance

    MILLESIME 2009 : LES CONDITIONS D'UN SUBLIME MILLESIME POUR FRONSAC ET CANON FRONSAC
    manufacturer coupon for bystolic forest patient assistance forest patient assistance
    blood glucose monitor ed and diabetes type 2
    coupon prescription is-aber.net discount drug coupons

    Après un hiver plus froid et long que la moyenne trentenaire, un début de printemps humide, la fin du printemps a été plutôt chaude favorisant une floraison précoce.   Il est à noter que le vignoble de Fronsac et Canon Fronsac a eu le bonheur de n’être aucunement touché par les passages de grêle du mois de mai qui ont endommagé de nombreux autres vignobles du Bordelais.   Après un mois de juillet doux et humide, août chaud et sec a contribué à une véraison homogène et rapide. De plus, en août, les écarts thermiques entre nuit et jour (jusqu’à 15°C) ont préservé toute la richesse pelliculaire (couleur, fruit).   2009 se fait ainsi remarquer par : -          un nombre de jours supérieur à 2000 pour les températures supérieures à 30° (plus de 30 jours) -          un nombre de jours proche de 2005 pour les températures supérieures à 20°   Les sols des appellations Fronsac et Canon Fronsac, essentiellement composés du plateau calcaire à astéries et des coteaux de molasses du Fronsadais argilo-calcaires permettant un enracinement profond, ont superbement réagi aux caractéristiques de ce millésime et n’ont pas été sujets au stress hydrique.                   En septembre, les conditions climatiques favorables ont continué, ce qui a permis de vendanger « à la carte » : -          les merlots ont été ramassés à parfaite maturité, -          ce temps idéal s’est prolongé à souhait jusqu’à la maturité des cabernets francs, leur apportant une grande finesse aromatique et une structure tannique fraîche, tout en longueur, -          même le cabernet sauvignon qui représente 7 % environ de l’encépagement, cépage tardif, a été ramassé à parfaite maturité.   La maturation s’est donc faite lentement, favorisant idéalement l’accumulation des pigments et des arômes dans les peaux. Ce cycle végétatif de la vigne, long et équilibré, allié à la qualité des terroirs de Canon Fronsac et Fronsac, aura ainsi permis à la complexité des arômes et des saveurs de s’exprimer pleinement dans les baies, puis dans le vin.   Les vinifications se sont ainsi faites :   -          avec des grains de raisin de petite taille, marqueur d’une bonne concentration, -          des peaux épaisses très aromatiques et riches en composés phénoliques mûrs, -          des degrés naturels élevés (plus 13° vol) -          contrebalancés, sur Fronsac et Canon Fronsac, par un bel équilibre sur la fraîcheur liée aux terroirs argilo-calcaires, -          avec des moûts d’une superbe puissance aromatique de fruits noirs et rouges.   2009 est donc, pour les appellations Fronsac et Canon Fronsac, un très beau millésime, qui présente dès maintenant :   - une expression aromatique d’une rare complexité - avec des notes de fruits croquants, de fruits noirs murs sur la myrtille et la mure et aussi de fruits rouges sur la framboise notamment, - complétées de notes épicées que l’on retrouve en bouche, - sur une structure exemplaire, très droite, d’une grande pureté, - avec cependant une belle rondeur de ces tanins veloutés et élégants, - un équilibre parfait grâce à la fraîcheur qui vient contrebalancer la richesse des vins de ce millésime, - et une belle homogénéité de cette qualité sur l’ensemble de ces deux appellations qui ont eu le bonheur de ne pas être touchées par les averses de grêle de mai 2009.   Les appellations Fronsac et Canon Fronsac ne peuvent que s’enorgueillir de présenter de tels vins sur ce millésime qui s’inscrira certainement dans les millésimes d’exception !           Après un hiver plus froid et long que la moyenne trentenaire, un début de printemps humide, la fin du printemps a été plutôt chaude favorisant une floraison précoce.   Il est à noter que le vignoble de Fronsac et Canon Fronsac a eu le bonheur de n’être aucunement touché par les passages de grêle du mois de mai qui ont endommagé de nombreux autres vignobles du Bordelais.   Après un mois de juillet doux et humide, août chaud et sec a contribué à une véraison homogène et rapide. De plus, en août, les écarts thermiques entre nuit et jour (jusqu’à 15°C) ont préservé toute la richesse pelliculaire (couleur, fruit).   2009 se fait ainsi remarquer par : -          un nombre de jours supérieur à 2000 pour les températures supérieures à 30° (plus de 30 jours) -          un nombre de jours proche de 2005 pour les températures supérieures à 20°   Les sols des appellations Fronsac et Canon Fronsac, essentiellement composés du plateau calcaire à astéries et des coteaux de molasses du Fronsadais argilo-calcaires permettant un enracinement profond, ont superbement réagi aux caractéristiques de ce millésime et n’ont pas été sujets au stress hydrique.                   En septembre, les conditions climatiques favorables ont continué, ce qui a permis de vendanger « à la carte » : -          les merlots ont été ramassés à parfaite maturité, -          ce temps idéal s’est prolongé à souhait jusqu’à la maturité des cabernets francs, leur apportant une grande finesse aromatique et une structure tannique fraîche, tout en longueur, -          même le cabernet sauvignon qui représente 7 % environ de l’encépagement, cépage tardif, a été ramassé à parfaite maturité.   La maturation s’est donc faite lentement, favorisant idéalement l’accumulation des pigments et des arômes dans les peaux. Ce cycle végétatif de la vigne, long et équilibré, allié à la qualité des terroirs de Canon Fronsac et Fronsac, aura ainsi permis à la complexité des arômes et des saveurs de s’exprimer pleinement dans les baies, puis dans le vin.   Les vinifications se sont ainsi faites :   -          avec des grains de raisin de petite taille, marqueur d’une bonne concentration, -          des peaux épaisses très aromatiques et riches en composés phénoliques mûrs, -          des degrés naturels élevés (plus 13° vol) -          contrebalancés, sur Fronsac et Canon Fronsac, par un bel équilibre sur la fraîcheur liée aux terroirs argilo-calcaires, -          avec des moûts d’une superbe puissance aromatique de fruits noirs et rouges.   2009 est donc, pour les appellations Fronsac et Canon Fronsac, un très beau millésime, qui présente dès maintenant :   - une expression aromatique d’une rare complexité - avec des notes de fruits croquants, de fruits noirs murs sur la myrtille et la mure et aussi de fruits rouges sur la framboise notamment, - complétées de notes épicées que l’on retrouve en bouche, - sur une structure exemplaire, très droite, d’une grande pureté, - avec cependant une belle rondeur de ces tanins veloutés et élégants, - un équilibre parfait grâce à la fraîcheur qui vient contrebalancer la richesse des vins de ce millésime, - et une belle homogénéité de cette qualité sur l’ensemble de ces deux appellations qui ont eu le bonheur de ne pas être touchées par les averses de grêle de mai 2009.   Les appellations Fronsac et Canon Fronsac ne peuvent que s’enorgueillir de présenter de tels vins sur ce millésime qui s’inscrira certainement dans les millésimes d’exception !                

    MILLESIME 2008 : DE SUPERBES VINS CLASSIQUES, FRUITS D'UN MAGNIFIQUE ETE INDIEN
    blood glucose monitor ed and diabetes type 2 ed and diabetes type 2
    coupon prescription discount coupon for cialis discount drug coupons

    2008 a connu des conditions climatiques contrastées jusqu’à fin août, que les travaux réalisés au vignoble par les viticulteurs de Fronsac et Canon Fronsac ont permis de dépasser, permettant de profiter pleinement des conditions climatiques exceptionnelles de septembre et d’octobre :
    • une année 2008 plutôt fraîche et sèche, avec une pluviométrie proche de la normale trentenaire,
    • une floraison étalée à partir de fin mai et un décalage accru entre les stades phénologiques,
    • un développement lent de la vigne et une maturation progressive des raisins préservant les arômes, la fraîcheur et l’équilibre des raisins. L’évolution de la maturité variant selon l’implantation, l’état du vignoble et les caractéristiques du sol, • des rendements naturels faibles,
     • les belles amplitudes thermiques diurnes-nocturnes de septembre et octobre favorisant la synthèse des anthocyanes,
    • une période de vendanges s’étalant du 25 septembre au 25 octobre dans des conditions exceptionnelles : temps sec, frais la nuit et chaud la journée, ensoleillé et légèrement venteux. Le cépage merlot (plus de 70 % de l’encépagement des appellations des appellations Fronsac et Canon Fronsac), grâce à sa précocité naturelle, a bénéficié largement de ces conditions climatiques. En encadré Il faut remonter à 1988, gravé dans la mémoire de tous les amateurs de grands vins, pour retrouver de telles similitudes dans la climatologie (températures moyennes, insolation, pluviométrie), dans les dates de vendanges et les quantités récoltées. Fait marquant en 2008 : les vendanges se sont étalées de façon exceptionnelle, démarrant le 25 septembre jusqu’à la fin du mois d’octobre. Les viticulteurs ont récolté, à la carte, parcelle par parcelle, selon la maturité des cépages et des terroirs permettant ainsi, grâce au savoir-faire et à l’utilisation des techniques de vinification les plus adaptées, d’exploiter au mieux le très beau potentiel de ces raisins produits en faible quantité (rendements faibles). Les grands terroirs de Fronsac et Canon Fronsac ont su révéler toute la complexité de ce millésime : • avec des raisins de merlot beaux aux pellicules épaisses, riches en matière colorante et en tanins (potentiel phénolique proche de 2006 et 2005),
    • et des cabernets francs et cabernets sauvignon récoltés dans la deuxième moitié du mois d’octobre qui ont profité de cette longue période de beau temps ajoutant qualité et finesse au fruité et à la rondeur des merlots. Les vins ont confirmé cette qualité avec :
    • de très bons degrés naturels entre 12,5 % vol. et 14 %vol, • des acidités présentes, facteurs d’un bon équilibre des vins,
    • une couleur impressionnante, signe du bon fonctionnement de la vigne pendant l’été et d’un cycle végétatif long, • une superbe et puissante complexité aromatique de fruits rouges et noirs frais,
     • des tanins fins, ronds et fondus. Au fil du temps, les vins du millésime 2008 s’expriment par leur équilibre et leur puissance aromatique, et apportent un grand plaisir au dégustateur.

    cialis 10 mgr cialis 10 mgr cialis 10 mgr

    MILLESIME 2007 : EXCEPTIONNELS MOIS DE SEPTEMBRE ET OCTOBRE
    blood glucose monitor ed and diabetes type 2 ed and diabetes type 2


    D’EXCEPTIONNELLES CONDITIONS CLIMATIQUES

    2007 a connu des conditions climatiques contrastées jusqu’à fin août que les travaux réalisés au vignoble par les viticulteurs ont permis de dépasser. Les vignobles de Fronsac ont ainsi pu profiter pleinement des conditions climatiques providentielles de septembre et d’octobre.

    Le millésime 2007 s’est caractérisé par :
    • une année plutôt sèche, avec une pluviométrie inférieure à la normale trentenaire,
    • un climat globalement doux (proche de la normale trentenaire) : 2007 a été marqué par des écarts de températures très importants d’un jour à l’autre entre mai et août, avec un mois d’avril exceptionnellement chaud (+ 3,5° C par rapport à la moyenne trentenaire), le plus chaud depuis 1949,
    • une période de vendanges qui s’est étalée du 15 septembre au 20 octobre dans des conditions exceptionnelles : les mois de septembre et octobre ont été secs et les plus ensoleillés depuis 60 ans.

    Ces spécificités du millésime, survenues à des périodes-clés du développement de la vigne, ont marqué le cycle végétatif de la vigne avec :
    • une floraison précoce, à partir de mi-mai,
    • une véraison début août,
    • une maturation lente des raisins permettant la meilleure expression des arômes, de la fraîcheur et de l’équilibre au sein de la baie de raisin,
    • le temps sec, frais, ensoleillé et légèrement venteux de septembre et octobre a favorisé la maturation des raisins dans d’excellentes conditions. Les raisins ont ainsi gagné en maturité technologique, phénolique et aromatique.
    Le cépage merlot (plus de 70 % de l’encépagement des appellations de Fronsac), a largement bénéficié de ces conditions climatiques grâce à sa précocité naturelle.

    UN SUBTIL EQUILIBRE FRUIT, FRAICHEUR ET FINESSE DES TANINS

    Les grands terroirs de Fronsac ont su révéler toute la complexité de ce millésime, avec :
    • des degrés naturels classiques entre 12 et 12,5 % vol.,
    • des acidités révélatrices d’un bon équilibre des vins,
    • une couleur impressionnante, signe du bon fonctionnement de la vigne pendant l’été,
    • une superbe complexité aromatique de fruits rouges et noirs frais,
    • des tanins qui apparaissent fins, ronds et fondus,

    Ces vins charment par l’harmonie entre le caractère fruité intense, leur moelleux, leur structure délicate et leur finesse.

    manufacturer coupon for bystolic forest patient assistance
    cialis 10 mgr http://cialis20mgsuisse.com/10/mgr cialis 10 mgr
    risperdal 2 mg bistromc.org risperdal consta

    MILLESIME 2006 : DES VINS AUX TANINS FONDUS ET AU POTENTIEL AROMATIQUE EXCEPTIONNEL
    coupon prescription is-aber.net discount drug coupons


    DES CONDITIONS CLIMATIQUES INHABITUELLES

    2006, une année aux conditions climatiques insolites :
    • Une année 2006 plutôt sèche, avec une pluviométrie régulière et bien répartie au fil des mois, qui a permis à la vigne de bien supporter la chaleur.
    • Un millésime globalement chaud (plus chaud qu’en 2005), avec des mois de juin, juillet et septembre caniculaires.
    • Un mois d’août qui a fait exception à cette tendance générale, plus frais, avec un vent très présent qui a séché les quelques pluies et rosées du matin.
    • Un début de mois de septembre exceptionnellement chaud, suivi d’une période plus fraîche et orageuse.

    Ces originalités du millésime ont marqué le cycle végétatif de la vigne. De façon favorable à la qualité future des raisins, pour aboutir à un résultat tout à fait intéressant dans les vignobles de Fronsac avec :
    • une floraison précoce et groupée, dès la fin du mois de mai,
    • un arrêt de croissance précoce de la vigne, avant la véraison, dû aux fortes chaleurs du mois de juillet et aux températures minimales élevées,
    • une véraison précoce fin juillet.

    La maturation, d’abord lente à cause de la météo plus fraîche du mois d’août, s’est par la suite accélérée grâce aux conditions climatiques exceptionnelles de la première moitié de septembre. Le cépage merlot, (plus de 70% de l’encépagement des appellations de Fronsac), grâce à sa précocité naturelle, possédait déjà une très belle maturité au moment des vendanges et a su profiter pleinement de ces conditions climatiques.

    L’IMPLICATION ET LE SAVOIR-FAIRE DES VITICULTEURS

    2006 est un millésime pour lequel les viticulteurs de Fronsac ont redoublé d’efforts dans la vigne (éclaircissage, effeuillage sans excès,…) pour améliorer la maturation des raisins et les amener aux vendanges dans des conditions optimales.

    UNE BELLE RICHESSE AROMATIQUE

    Les merlots ramassés à partir du 20 septembre témoignaient de cette qualité avec :
    • des degrés naturels élevés, proches de 13% vol.,
    • des acidités révélatrices d’un bon équilibre des vins,
    • un potentiel aromatique exceptionnel, caractéristique du merlot pour ce millésime 2006,
    • des peaux épaisses avec beaucoup de couleur (anthocyanes), riches en composés phénoliques.
    Les cabernets francs et cabernets sauvignons récoltés en octobre ont ajouté à leur tour, qualité et finesse à la grande complexité aromatique des merlots.

    Les vins du millésime 2006 se caractérisent par leur richesse aromatique (cocktail de fruits rouges et noirs) et leur superbe structure constituée de tanins mûrs, fondus, élégants et équilibrés. La délicate fraîcheur en fin de bouche renforce la longue sensation fruitée et témoigne de la qualité de ce millésime.

    MILLESIME 2005 : UN MILLESIME D'ANTHOLOGIE, DE GRANDS VINS DE GARDE
    risperdal 2 mg go risperdal consta


    UNE CLIMATOLOGIE EXCEPTIONNELLE : LA SECHERESSE ET LES NUITS FRAICHES :
    La climatologie de ce millésime 2005 présente dans toutes les caractéristiques des très grands millésimes. Tout particulièrement, accompagnant le développement de la vigne de la fin de l’hiver jusqu’aux vendanges (moins de 50% des précipitations habituelles du mois d’avril aux vendanges), la sécheresse a été très favorable à l’expression des grands terroirs de Fronsac et Canon Fronsac.

    UN HIVER ET UN PRINTEMPS SECS
    Le bilan de l'hiver a présenté des températures inférieures aux normales et un déficit hydrique important (de 60% à 70 % par rapport aux normales), ce déficit s’accentuant jusqu’aux vendanges. Début avril, les parcelles précoces étaient en phase de débourrement.

    UNE FLORAISON GROUPEE
    Suite aux fortes chaleurs du mois de mai, tous les cépages ont commencé à fleurir avant fin mai, avec une date de mi-floraison estimée autour des 2 et 4 juin. Les températures du mois de juin ont été particulièrement chaudes (+2,7°C par rapport à la moyenne trentenaire) et la pluviométrie pratiquement nulle. Malgré le manque d’eau, la végétation a bien progressé.

    UNE VERAISON ET UNE MATURATION OPTIMALES
    Juillet a été plutôt chaud (+0,7°C par rapport à la moyenne trentenaire) et sec (-27mm par rapport à la moyenne trentenaire) avec un record de 36°C atteint le 14 juillet.
    Les premières baies vérées (changement de couleur des baies) ont été observées à mi-juillet en secteur précoce avec une dizaine de jours d’avance environ par rapport à 2004.
    Avec la sécheresse, la véraison a été plutôt lente et les petites pluies de la dernière décade de juillet ont permis d’accélérer la maturation.
    Les températures moyennes du mois d’août ont été proches des normales saisonnières, notamment grâce aux températures nocturnes fraîches avec toujours un déficit pluviométrique marqué (-17mm par rapport à la moyenne).
    Fin août, le déficit hydrique était le plus important de ces dernières années (encore plus que des millésimes réputés les plus secs comme 2000, 1998, 1995 ou 1989).
    La forte contrainte hydrique enregistrée très tôt dans l’année laissait présager un formidable potentiel qualitatif des raisins et confirmait que ce millésime serait un millésime d’exception. Les rendements agronomiques, du fait de ces conditions climatiques, étaient modestes et prometteurs d’une belle concentration dans les raisins.

    DES VENDANGES A LA CARTE
    Le mois de septembre, à l’image du reste de l’année, a été ensoleillé et chaud (+0,7°C par rapport à la moyenne trentenaire) et les légères précipitations salvatrices de fin août, ont permis de parachever en douceur la maturation des raisins.
    Les vendanges, à la carte, ont débuté à partir du 15 septembre dans les zones précoces dans des conditions climatiques exceptionnelles et se sont étalées jusqu’aux premiers jours d’octobre.

    DE GRANDS VINS DE GARDE
    Ces vins, d’un millésime exceptionnel, sont d’une grande complexité aromatique. Ils sont à l’image de ce millésime : puissants, surprenants et séduisants. Leur couleur très sombre est significative d’une très belle concentration.Au nez, la richesse en fruits rouges et noirs est superbe et envoûtante. Pourtant naturellement concentrés, ces vins ravissent le palais par leur équilibre, leur fraîcheur, leur finesse et leur onctuosité.

    blood glucose monitor link ed and diabetes type 2
    prescription transfer coupon cialis coupons online free prescription discount cards
    coupon prescription is-aber.net discount drug coupons

    2004 : UN SUPERBE MILLESIME CLASSIQUE

    2004 confirme que la qualité d’un bon millésime ne se résume pas aux seules conditions météorologiques du mois d’août mais résulte de la succession de plusieurs points positifs.

    UNE FLORAISON GROUPEE ET HOMOGENE

    Le débourrement de la vigne a débuté dans certaines zones les premiers jours d’avril. Après un mois de mai contrasté, alternant les périodes fraîches et plus chaudes (+ 2°C par rapport aux moyennes saisonnières), la floraison a débuté sur les merlots les derniers jours de mai dans les zones précoces.

    L'absence de précipitations en juin (- 48 mm par rapport à la moyenne mensuelle), conjuguée aux faibles amplitudes thermiques, a permis une floraison rapide. Celle-ci, a été explosive entre le 4 et le 10 juin (mifloraison autour du 7 juin) portant la date moyenne des vendanges autour du 24 septembre.

    UNE PERIODE DE NOUAISON IDEALE

    La floraison s’est passée sans problème particulier dans tous les secteurs et pour tous les cépages grâce au temps sec et ensoleillé de juin.

    Les mois de juin et juillet 2004 ont été les plus secs des 4 derniers millésimes avec seulement 55 mm cumulés sur les 2 mois induisant de bonnes conditions hydriques du sol à l’approche de la véraison des raisins.

    UN DEBUT DE MATURATION HARMONIEUX ET SEPTEMBRE EXCEPTIONNEL

    La véraison s’est déclenchée dans tout le vignoble début août à la faveur de températures caniculaires. Ce millésime se situait au même niveau de précocité que les millésimes 2000 et 2002 (mi-véraison du merlot au 7-8 août).

    Les conditions climatiques contrastées d’août ont entraîné une maturation plutôt lente des raisins et le millésime 2004 s’annonçait plutôt tardif. Le mois de septembre exceptionnel (-50mm de pluie par rapport aux normales saisonnières) doux et sec a permis un étalement des vendanges et a préservé et accentué le bel équilibre dans les raisins.

    DES VENDANGES ETALEES

    Les vendanges ont démarré pour le merlot à partir du 23 septembre pour les plus précoces.

    Les viticulteurs ont bénéficié d’un mois de septembre exceptionnel (chaud et sec avec des nuits plus fraîches) qui a récompensé les énormes efforts réalisés dans les vignobles de Fronsac depuis le printemps (effeuillages et éclaircissages multiples).

    L’étalement de la période des vendanges a permis de ramasser les merlots, avec un magnifique équilibre entre fraîcheur et concentration.

    DES MERLOTS D’UNE TRES GRANDE QUALITE

    Ces conditions exceptionnelles ont très largement profité aux merlots qui, dès le début des vendanges, présentaient un potentiel qualitatif impressionnant jamais démenti par la suite : des degrés au dessus de 13, un équilibre sucres/acide parfait, des pellicules épaisses et mûres, très riches en anthocyanes et en tanins souples facilement extractibles.

    Les cabernets ont atteint un excellent niveau de maturité des peaux ajoutant leur magnifique potentiel à celui des merlots.

    LES VINS DU MILLESIME 2004 : UN GRAND CLASSIQUE

    Les vins confirment le très haut niveau qualitatif atteint par les merlots qui séduisaient déjà par leur intense couleur, leur grande complexité aromatique, leur fraîcheur et leur superbe équilibre tannique.

    Ils impressionnent par leur caractère fruité complexe et intense, leur séduisante fraîcheur, leur générosité, leur charnu et leur race. Les tanins sont serrés et d’une très grande finesse.Vins d’une grande persistance en bouche, ils sont à l’image du millésime, généreux, équilibrés et prometteurs.

    coupon prescription discount coupon for cialis discount drug coupons

    2003 : UN MILLESIME HISTORIQUE
    cialis 10 mgr http://cialis20mgsuisse.com/10/mgr cialis 10 mgr

    Les conditions climatiques exceptionnelles en 2003 ont eu des conséquences étonnantes et imprévisibles sur la vigne et les vins. On note ainsi dans les annales de ce millésime :
    - de faibles précipitations à certaines périodes,
    - une insolation excédentaire en mars, avril, juillet, août,
    - des températures moyennes toujours supérieures aux normales saisonnières
    - et des records battus en nombre de jours de plus de 30°C (40 jours) et de plus de 35°C (16 jours) entre avril et août,
    - des vendanges placées sous le signe de la précocité et de rendements naturels faibles

    UNE PRÉCOCITÉ JAMAIS DÉMENTIE

    Les conditions sèches de la fin d’hiver et les températures du mois de mars, largement au-dessus des normales saisonnières (+1°C à + 3°C), ont favorisé le débourrement dans les zones précoces fin mars-début avril.

    L'AVANCEMENT DE LA VEGETATION EN AVRIL ETAIT COMPARABLE A 2002, SOIT UNE DIZAINE DE JOURS D'AVANCE PAR RAPPORT A 2001 ET 2000 ET LA DERNIERE DECADE D'AVRIL FUT CANICULAIRE (+6°C PAR RAPPORT AUX NORMALES SAISONNIERES). CES CONDITIONS ONT FAVORISE LA POUSSE DE LA VIGNE QUI S'EST POURSUIVIE DEBUT MAI GRACE A DES CONDITIONS CHAUDES ET HUMIDES.

    UNE MATURATION SOUS LE SIGNE DE LA CHALEUR

    La véraison a débuté sur les dix derniers jours de juillet. La canicule a marqué la première moitié du mois d’août avec des températures moyennes de 8°C supérieures aux moyennes trentenaires. L’ensemble du vignoble de Fronsac et Canon Fronsac a pu profiter de ces conditions exceptionnelles favorisant l’enrichissement des raisins, grâce à la qualité de ses terroirs calcaires et argilo-calcaires et l’enracinement profond des pieds.
    Cette période stressante pour la vigne a entraîné une chute sensible des rendements à cause de la diminution importante du poids des baies.

    SEPTEMBRE CLÉMENT,VENDANGES SEREINES

    Début septembre, l’avance de la maturité physiologique des raisins (équilibre sucres acidité) était de près de 3 semaines par rapport à 2002. Cependant, l’épaisseur importante des peaux de raisins a incité les viticulteurs à attendre que la maturité phénolique optimale soit atteinte dans chaque parcelle, attente favorisée par les conditions climatiques de septembre plus douces et clémentes.

    Les vendanges ont débuté à partir du 15 septembre et se sont étalées jusqu’aux premiers jours d’octobre pour les derniers cabernets.

    DES VINS TERRIBLEMENT SÉDUISANTS

    Les vins de Fronsac et Canon Fronsac 2003 présentent des caractéristiques exceptionnelles :
    • des degrés importants tant en merlot qu’en cabernet franc,
    • des acidités plus faibles que d’habitude (comme en 1982 et 1990) renforçant le caractère soyeux des vins,
    • une complexité et une intensité d’arômes de fruits mûrs,
    • des vins puissants et élégants, avec des tanins ronds et veloutés, sans agressivité.

    MILLESIME 2002 : UN FAIBLE RENDEMENT POUR UNE BELLE QUALITE
    coupon prescription discount coupon for cialis discount drug coupons

    DES PRECIPITATIONS FAIBLES PENDANT L’HIVER ET LE PRINTEMPS L’hiver 2001/2002 a été marqué par un déficit hydrique important : la pluviométrie cumulée d’octobre à mars a représenté moins de 50% de la pluviométrie habituelle. Ce déficit est resté marqué jusqu'aux vendanges. La végétation a poussé régulièrement grâce aux températures favorables d’avril (+ 4,5 °C par rapport aux moyennes trentenaires pendant la dernière décade). Les pluies de la première quinzaine de mai ont permis de stimuler la pousse de la vigne. UNE FLORAISON ETALEE La floraison 2002 a été moyennement précoce et assez étalée à cause des températures fraîches de début juin. Début juin, les merlots en zones précoces étaient en fin de floraison et les cabernets francs étaient au même stade ou parfois plus avancés. VERAISON ET MATURATION La véraison, débutée fin juillet, s'est déroulée d'une façon lente, mais plus homogène que la floraison, conséquence d'un ensoleillement moyen avec des températures proches de la normale saisonnière. La véraison était terminée sur la quasi totalité des parcelles le 25 août. La lenteur de la véraison et le déficit hydrique sur cette même période, ont favorisé de façon spectaculaire la synthèse des anthocyanes dans les pellicules. Une intervention qualitative incessante dans le vignoble (effeuillage, suppression de grappes…) pendant tout l'été a permis de limiter de façon spectaculaire l'hétérogénéité de maturation des raisins réduisant encore la quantité naturellement faible cette année. VENDANGES : L'ETE INDIEN A partir du 10 septembre et jusqu'à mi-octobre, le temps chaud, sec (aidé par le vent d’est) a permis de concentrer et de récolter les raisins quels que soient les cépages, à leur optimum de maturité. Les vendanges ont débuté vers le 25 septembre pour les merlots. Des tris et des sélections importants ont conclu positivement tous les efforts réalisés auparavant par les viticulteurs au vignoble. LES VINS DU MILLESIMES 2002 :AROMATIQUES, RONDS, ÉQUILIBRÉS Vins de plaisir, aromatiques et équilibrés, ces vins présentent un bon équilibre (bon rapport alcool/acide), de beaux arômes fruités et des tanins souples et mûrs.

    cialis 10 mgr http://cialis20mgsuisse.com/10/mgr cialis 10 mgr
    risperdal 2 mg go risperdal consta

    MILLESIME 2001
    coupon prescription is-aber.net discount drug coupons

    UN DEBUT DE CYCLE TRES DOUX

    Après un hiver humide et doux (+2°C par rapport à la normale saisonnière), le débourrement moyennement précoce s'est déroulé vers le 24 mars dans d'excellentes conditions climatiques (+ 3,5°C par rapport à la moyenne saisonnière).

    UNE FLORAISON GROUPEE

    Après une pousse régulière, la floraison débutée fin mai a été rapide et homogène grâce à des conditions climatiques douces et sèches. Fin mai, les températures maximales ont régulièrement dépassé 30°C.

    UNE MATURATION LENTE

    La véraison a débuté dans les premiers jours d'août. Les conditions climatiques des mois de juillet et août, proches des normales saisonnières, ont permis un développement régulier et lent de la vigne.

    Août globalement sec (-15mm par rapport à la moyenne) et chaud (+2,6°C par rapport à la moyenne) a été marqué par quelques à-coups climatiques : variation thermique forte d'un jour à l'autre et aussi alternance de périodes sèches et de pluies d'orages. Ces conditions ont entraîné une maturation lente des raisins.

    Le mois de septembre et les premiers jours d'octobre exceptionnels (+3°C par rapport à la moyenne), véritable été indien chaud et sec, ont terminé lentement la maturation des raisins.

    DES VENDANGES A LA CARTE

    Les viticulteurs ont pu attendre sereinement la maturité optimale des raisins et les vendanges ont débuté lentement le 20 septembre pour se poursuivre selon les terroirs et les cépages jusqu'à mi-octobre.

    Les nuits un peu plus fraîches ont certainement contribué à conserver le magnifique potentiel aromatique accumulé lentement au cours de ces semaines et les raisins ont été ramassés dans un état sanitaire parfait.

    2001: LA BELLE EXPRESSION D’UN MILLESIME CLASSIQUE

    Les raisins du millésime 2001 présentaient lors des vendanges, une richesse en sucres exceptionnelle (degrés potentiels souvent supérieurs à 13° pour les merlots) avec des acidités plus élevées qu’en 2000 (facteur important pour le bon vieillissement des vins).

    Les peaux riches en couleur, en arômes et en tanins et les pépins très mûrs auguraient déjà de vins à la fois corsés et élégants.

    Ces vins colorés, aromatiques, riches et nerveux, présentent toutes les caractéristiques d'un millésime de garde typique et classique de Fronsac et Canon Fronsac. Ce sont de beaux vins aux tannins fondus ; équilibrés et harmonieux, ils séduisent par leur charme et leur élégance.

    blood glucose monitor ed and diabetes type 2 ed and diabetes type 2

    MILLESIME 2000
    cialis 10 mgr cialis 10 mgr cialis 10 mgr
    prescription transfer coupon cialis coupons online free prescription discount cards

    LA GENEROSITE CLIMATIQUE D’AOUT ET SEPTEMBRE

    La réussite du millésime 2000 ne doit rien au hasard.Tout a été fait dans les vignobles de Fronsac pour ne pas manquer le rendez-vous avec ce millésime 2000 hautement symbolique. La générosité climatique d’aout et septembre a par ailleurs permis que les vendanges s’étalent jusque vers le 10 octobre.

    SORTIE D’HIVER ET DEBOURREMENT

    Après un hiver contrasté (janvier humide et février chaud), les premiers pleurs de la vigne ont été constatés fin février avec un réchauffement notable des températures, se prolongeant durant les trois premières semaines de mars. Le débourrement, relativement précoce, s'est confirmé fin mars début avril.

    A partir de la mi-avril et pendant plus d'un mois, le temps est devenu doux et même chaud avec des températures diurnes dépassant parfois 25° C favorisant la pousse de la vigne. Les températures de mai ont été nettement supérieures aux moyennes trentenaires (+ 2° C) et le mois de juin beaucoup plus sec (- 30 mm par rapport à la moyenne).

    FLORAISON

    La floraison s'est étalée jusqu'à mi juin, avec un pic de floraison autour du 7 juin portant la date moyenne de vendanges autour du 20 septembre.

    Les viticulteurs sont intervenus régulièrement dans le vignoble pour valoriser au mieux les atouts qualitatifs: ébourgeonnage, suppression des contre-boutons, épamprage, rognage, éclaircissage, effeuillage…

    VERAISON ET MATURATION

    La phase de maturation des raisins s'est déroulée de façon exceptionnelle.

    La véraison a débuté dans les derniers jours de juillet (aux environs du 28 juillet), et début août (mi-véraison autour du 12 août) dans les vignobles de Fronsac.

    Août, très sec et chaud, a permis une évolution accélérée des grains et les températures élevées ont facilité la maturation. "Août fait le moût" : cet adage est tout particulièrement juste en 2000, et illustré par l'enrichissement exceptionnel des raisins durant la maturation.

    VENDANGES

    Un extraordinaire mois de septembre a permis aux viticulteurs de vendanger "à la carte" lorsque la maturité optimale était atteinte. Durant tout le mois, pas une goutte de pluie n'est venue perturber la lente maturation des raisins. Les températures clémentes ont préservé le fantastique potentiel qualitatif accumulé.

    Les viticulteurs ont pu ramasser des raisins dans un état sanitaire parfait dès le 15 septembre.

    Ces magnifiques conditions climatiques sur deux mois, s’ajoutant au travail important réalisé dans le vignoble durant le cycle végétatif ont eu des effets extrêmement positifs sur la qualité des raisins : degrés importants (souvent supérieurs à 13 % vol) équilibrés par une bonne acidité (grâce au phénomène de concentration des raisins), peu d'acide malique, peaux épaisses très riches en composés phénoliques, pépins d'une grande maturité.

    LES VINS DU MILLESIME 2000 : DE GRANDS VINS DE GARDE

    Les vins aux tanins bien mûrs et remarquablement équilibrés, impressionnent par leur puissance et leur fraîcheur aromatique (cocktail de fruits rouges mûrs et non "confiturés"). Cette impression de plénitude et d'équilibre est confirmée en bouche par l'élégance de la structure des vins, la complexité et la concentration.

    manufacturer coupon for bystolic bystolic coupon 2013 forest patient assistance
    cialis 10 mgr http://cialis20mgsuisse.com/10/mgr cialis 10 mgr
    cialis 10 mgr cialis 10 mgr cialis 10 mgr

    MILLESIME 1999
    coupon prescription is-aber.net discount drug coupons
    risperdal 2 mg bistromc.org risperdal consta

    UN CLIMAT PARADOXAL

    D'avril à septembre, le millésime 1999 a été marqué par une climatologie atypique (climat moins ensoleillé mais plus chaud que les moyennes (environ 157 heures de soleil en moins mais + 2,3 °C en moyenne), moins de jours de pluie mais plus de précipitations diversement réparties, cela a donné un millésime précoce, favorable à la pousse de la vigne, avec des raisins riches en sucres et en composés phénoliques.

    SORTIE HIVER ET DEBOURREMENT ET PERIODE PRE-FLORALE

    Après un hiver frais et sec, surtout en janvier et février (il n’est tombé que 30% des précipitations habituelles), le débourrement a débuté fin mars avec un réchauffement notable des températures (+ 1.5 °C sur mars – avril).

    Avril et mai très chauds (+ 2°C par rapport aux normales saisonnières) ont favorisé une sortie importante et une croissance de la vigne régulière et homogène. La fin du mois de mai a enregistré un bilan thermique élevé (+3°C par rapport aux normales saisonnières) avec une dernière décade comprise entre 28° et 31°C, et des précipitations faibles.

    FLORAISON

    Dans ce contexte, la floraison s’est retrouvée en avance de 4 à 5 jours sur celle de 98. Elle a débuté autour du 25 mai, projetant un début de vendanges, compte tenu de la règle des 110 jours, vers le 15 septembre.

    Elle a été groupée sur environ 10 jours (avec un pic de floraison important vers le 1er-2 juin, tous cépages confondus), élément de bon augure pour la qualité future.

    Les mois de juin et juillet, doux et relativement humides, ont favorisé la pousse de la vigne.

    Depuis le début du cycle végétatif, les viticulteurs sont intervenus à de nombreuses reprises dans le vignoble : ébourgeonnage, suppression des contre-boutons, épamprage, rognage, éclaircissage, effeuillage, tout l’arsenal des travaux en vert a été utilisé pour valoriser au mieux ces atouts qualitatifs.

    VERAISON ET MATURATION DES RAISINS

    La véraison a débuté dans les derniers jours de juillet dans les zones précoces, et début août. Le mois d’août a été plutôt contrasté, chaud et légèrement humide, entraînant une maturation lente des raisins.

    La période très sèche et chaude de fin août a accéléré le processus de maturation d’autant plus efficacement que les vignes avaient été bien préparées.

    Début septembre, les degrés potentiels étaient déjà élevés et les équilibres tout à fait favorables à l’obtention d’un raisin de grande qualité.

    VENDANGES

    Septembre a été chaud (+2°C) et humide. Les vendanges se sont étalées du 15 septembre, jusqu’aux premiers jours d’octobre.

    LES VINS DU MILLESIME 1999 : CHARME ET EQUILIBRE

    De couleur intense, les vins sont aromatiques, pleins et ronds, avec une pointe de fraîcheur et de fermeté nécessaire au vieillissement. Charme et équilibre sont les caractéristiques de ce millésime séducteur.

    risperdal 2 mg go risperdal consta